Passer au contenu principal

Émissions de méthane et EPA Method 21

01 Juillet 2024

Les émissions mondiales de l’industrie des combustibles fossiles sont une question controversée depuis des décennies, le méthane, également connu sous le nom de gaz naturel, étant une préoccupation majeure.

Les émissions de méthane aux États-Unis ont été difficiles à mesurer avec précision, ce qui a incité l'EPA à introduire Method 21. L’adoption récente de l’Inflation Reduction Act, la législation climatique la plus importante de l’histoire des États-Unis, a renouvelé l’attention portée à la réduction des émissions. Historiquement, Method 21 s’est appuyé sur des données rares et des hypothèses incorrectes. Les données sont actuellement collectées au moyen d'enquêtes périodiques utilisant des drones, des avions, des caméras thermiques et d'autres méthodes. Malgré des données incomplètes, l’Environmental Protection Agency a identifié « un non-respect généralisé en matière de détection et de réparation des fuites ». Les experts estiment que les dispositions de l’Inflation Reduction Act accéléreront considérablement la baisse des émissions américaines, avec pour objectif de réduire les émissions de moitié d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005. Compte tenu du problème des fuites de méthane, une surveillance continue des fuites est essentielle pour réduire les émissions de méthane et soutenir les objectifs de la récente législation.

Qu’est-ce que l’EPA Method 21?

Introduit en 1981, Method 21 nécessite l'utilisation d'un composé organique volatil spécialisé (VOC) analyseur pour détecter les fuites. Il n’a pas pour objectif de mesurer le taux d’émission de gaz à effet de serre mais d’identifier les fuites.

Toute réunion d'analyseur Method 21 des exigences peuvent être utilisées, notamment :

  • Portabilité
  • Alimenté par batterieampla pompe
  • Certification de sécurité intrinsèque
  • Sampla sonde ne dépasse pas 1/4 de pouce de diamètre

Tandis que Method 21 vise à identifier les sources d’émission de méthane, divers facteurs rendent ce type de détection de fuite inefficace. Les défis incluent le processus d’inspection manuelle fastidieux et coûteux et le manque de surveillance constante.

Par exemple, un EPA National Enforcement Center (NEIC) Une étude de cas a montré que le pourcentage réel de fuites était en moyenne quatre fois supérieur au nombre signalé par les installations. Des études supplémentaires indiquent que les fuites de méthane dans les installations pétrolières et gazières sont considérablement sous-estimées en utilisant Method 21 exigences. Une étude de 2020 a révélé plus d’un demi-million de fuites dans les systèmes locaux de distribution de gaz aux États-Unis, avec des fuites cinq fois supérieures aux estimations de l’EPA.

L'impact des fuites de méthane non détectées

Method 21L'incapacité d'identifier les fuites avec précision a entraîné une augmentation des niveaux de méthane atmosphérique. Ces fuites présentent des risques immédiats pour la sécurité publique, tels que des explosions ou des incendies, et contribuent de manière significative au réchauffement climatique. Le méthane emprisonne plus de 80 fois plus de chaleur dans l’atmosphère que le dioxyde de carbone et est responsable d’environ un quart du réchauffement climatique.

Ce potentiel de réchauffement entraîne des phénomènes météorologiques extrêmes plus intenses et plus fréquents, une insécurité alimentaire accrue, un risque accru de maladies infectieuses, un accès réduit à l’eau potable et une détérioration de la qualité de l’air. Malgré Method 21 réglementaires, les fuites de gaz significatives n’ont pas sensiblement diminué depuis 2010.

Pour faire face à cette menace, de nombreux pays se sont engagés à Global Methane Pledge, visant à réduire les émissions de méthane de 30 % d’ici 2030. Pour atteindre cet objectif, il faudra améliorer les méthodes de détection des fuites, au-delà de celles utilisées actuellement. Method 21.

Capteur de gaz méthane à portée étendue et faible puissance MPS

NevadaNano's Molecular Property Spectrometer™ (MPS™) Le capteur de gaz méthane à portée étendue et faible consommation offre une solution pour la détection des fuites de méthane et de gaz naturel à l'air libre dans diverses applications. Il assure une surveillance continue des fuites de méthane, dépassant Method 21 exigences et joue un rôle clé dans la réduction des émissions de méthane.

Cette technologie de détection de gaz comprend :

  • Compensation environnementale intégrée pour un auto-test constant et un fonctionnement sans faille.
  • Lectures de capteur de bus numérique standard, ne nécessitant aucune électronique supplémentaire.
  • Résistance inhérente au poison pour des lectures fiables.
  • Aucun étalonnage requis, ce qui réduit le coût total de possession.
  • Longue durée de vie, avec une fiabilité de cinq ans ou plus.
  • Faible consommation d'énergie, en moyenne environ 15 mW.
  • Certification sécurité intrinsèque (SI).

Les émissions de méthane contribuent de manière significative au réchauffement climatique, ce qui rend leur réduction cruciale pour répondre aux Global Methane Pledge. Alors que Method 21 vise à identifier les fuites, il présente des défauts notables. La loi sur la réduction de l’inflation nécessite une détection et une atténuation améliorées des fuites. Le capteur de gaz méthane étendu à faible consommation MPS offre une solution supérieure pour la surveillance continue des fuites de méthane, réduisant efficacement les émissions.

>>> ALLER AU PRODUIT <<